Skip to main content
Banner Image

Infométrie, bibliométrie : Pourquoi ? Comment ?: Introduction

Ce guide a pour objectif d'informer et d'initier à la démarche d'analyse de l'information.

Ce guide a pour objectif d'informer et d'initier à l'approche bibliométrique :

  • Positionner la démarche bibliométrique dans les activités de recherche des scientifiques ;
  • Dresser un panorama général de la démarche d'analyse dans le processus informationnel.

La bibliométrie, une discipline des sciences de l'information

 

undefined

Quelques définitions

L'infométrie, la scientométrie et la bibliométrie sont des disciplines des sciences de l'information. Elles utilisent des traitements de l'information par des méthodes statistiques mathématiques et des traitements cartographiques pour la présentation des résultats.

Infométrie : Traitements de l'information scientifique et technique jugée caractéristique de l'état de la science et de la technologie.

Scientométrie : Traitements des activités de recherche scientifique et technique.

Bibliométrie : Traitements de corpus de documents, plus particulièrement des articles ou des brevets.

La bibliométrie s'appuie sur l'analyse statistique des données et des réseaux pour mesurer et qualifier l'activité de recherche à partir des productions scientifiques d'un collectif.

Un bref historique des sciences de l'information

L'histoire des statistiques de l'information montre sa corrélation aux développements des méthodes d'analyse des données et de représentation des données de façon visuelle.

Début 20e siècle : La première étude bibliométrique a été réalisée par Cole et Eales pour souligner les fluctuations d’intérêt scientifique dans le domaine de l’anatomie. Gross étudie les citations des journaux en chimie.

Hotteling, Spearman et Pearson pose les fondements des analyses en composantes principales et des analyses canoniques.

1930 : Les travaux de Lotka, de Bradford et de Zipf mettent en valeur des lois de l'information.

Loi de Lotka : loi hyperbolique sur la relation entre le nombre d'auteurs et le nombre d'articles publiés dans un domaine.

Loi de Bradford : suite géométrique sur la relation entre le nombre de périodiques et le nombre d'articles.

Loi de Zipf : fonction puissance sur la fréquence d'apparition des mots dans un texte.

1960 : Le développement de l'informatique offre des puissance de calcul et permet des analyses globales. Se développent les approches multidimensionnelles et la datavisualisation se diversifie au-delà des cartes et graphes (analyse de réseaux, infographies).

Eugène Garfield créé l'Institute for Scientific Information (ISI) qui propose des bases de données bibliographiques et l'indexation des citations (Science Citation Index). Il créé également des outils d'analyse comme le JCR (Journal of Citation Reports). 

1990 : L’Observatoire des sciences et techniques (OST) est créé et a pour mission de concevoir des analyses pour l'élaboration de stratégie relatives à l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation.

2000 : Avec la multiplication des producteurs de données, les études bibliométriques et la représentation visuelle des données prennent de l'ampleur.

Une question ? Une suggestion ?

Marjolaine Gautret's picture
Marjolaine Gautret
Contact:
Sorbonne Université

Les formations à l'UPMC

Logo de l'UPMC

La BUPMC assure des formations à la bibliométrie dans le cadre des formations à la maîtrise de l’information scientifique proposées aux étudiants, enseignants-chercheurs et personnels de l’UPMC.

La BUPMC peut également vous apporter son support pour toute question relative à la bibliométrie, n’hésitez pas à nous contacter.

Contrat Creative Commons
Le contenu de  BiblioGuides composante du portail documentaire Sorbonne Universités est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported