Skip to main content
It looks like you're using Internet Explorer 11 or older. This website works best with modern browsers such as the latest versions of Chrome, Firefox, Safari, and Edge. If you continue with this browser, you may see unexpected results.
Banner Image

Infométrie, bibliométrie : Pourquoi ? Comment ?: Typologie des analyses

Ce guide a pour objectif d'informer et d'initier à la démarche d'analyse de l'information.

La typologie des analyses

Des objectifs distincts

Une analyse synthétise, résume et structure l'information contenue dans les données à analyser. Elle peut avoir des objectifs distincts : montrer, évaluer, quantifier, démontrer ou valider une hypothèse. Par exemple, elle peut avoir comme objectif de rechercher des ressemblances ou des des différences, de repésenter des proximités ou de regrouper en catégories homogènes. La méthode d'analyse doit être appropriée à l'objectif et à la nature des données.

 
 

 

 

undefined

Une diversification des prismes

Dans une étude, il est intéressant de diversifier les prismes d'approche des activités scientifiques pour répondre aux besoins et attentes.

  • Une approche environnement permet une analyse de la production d’une thématique donnée par exemple. Cette approche est privilégiée en histoire des sciences.

 

  • Une approche entité permet une analyse intrinsèque de la production d’une entité, d'une part en caractérisant la production de l'entité et d'autre part en positionnant l'entité dans son environnement national, européen ou mondial. Deux prismes peuvent être choisis : voir la production réelle de l'entité (analyse introspective) ou voir la production perçue par les autres (analyse extrospective).

 

Ces différentes approches peuvent être étudiées à un instant t ou bien sur une période plus longue, permettant ainsi de mettre en valeur des évolutions temporelles.

Les échelles d'analyse

Il existe principalement trois grains d'analyse possibles qui influeront sur les méthodes d'analyses utilisées :

  • Echelle macro pour des effectifs importants comme par exemple un champ disciplinaire ou un pays. Les méthodes d'analyse relèvent de la statistique multidimensionnelle ou des méthodes linguistiques.
  • Echelle méso pour des effectifs plus modestes comme par exemple une thématique ou une entité. Les méthodes d'analyse relèvent de la statistique bidimensionnelle et des méthodes descriptives.
  • Echelle micro pour de petits effectifs comme par exemple une spécialité ou une unité. Les méthodes d'analyse relèvent du dénombrement.

Les sources de données

Une typologie des principaux documents analysés

Pour une analyse bibliométrique, plusieurs approches peuvent être distinguées, une analyse de la production scientifique basée notamment sur les informations contenues dans les articles et une analyse des transferts technologiques basée notamment sur les informations contenues dans les brevets. Les programmes de recherche peuvent également être analysés.

 

Une typologie des bases de données mobilisées

  • Les bases bibliographiques internationales sont des ressources incontournables notamment lors d'analyses thématiques ou de positionnement.

Citons quelques exemples de bases produites par des éditeurs commerciaux: 

Bases pluridisplinaires :

Web of Science™ gérée par Clarivate Analytics ou Scopus™ gérée par Elsevier qui proposent également des outils d'analyses, respectivement InCites™ et SciVal™.

Bases spécialisées dans une thématique :

Medline™ (PubMed) en biologie/médecine ; CAB Abstracts™ en agronomie ; Mathscinet™ en mathématiques ; Inspec™ en physique et ingénierie ; GeoRef™ en sciences de la terre GeoRef™; SciFinder™ en chimie ; ADS™ en astronomie ; EconLit™ en économie ; etc. 

Il existe également des bases produites par des organismes de recherche. Citons par exemple Pascal et Francis, bases produites par l'INIST-CNRS en sciences exactes, humaines et sociales, ou bien l'archive ouverte HAL, base pluridisciplinaire alimentée par différents établissements de recherche. Enfin le moteur de recherche Google Scholar recense la littérature scientifique mais comme sa couverture n'étant pas clairement définie, il est impossible de l'utiliser à des fins bibliométriques.

 

  • Les bases de brevets mettent à disposition des brevets français, européens et internationaux.

Citons par exemple, la base des brevets gérée par l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI), la base Espacenet gérée par l’Office Européen des Brevets (OEB) et Patentscope gérée par World Intellectual Property Organization (WIPO).

 

Chaque base ayant ses propres caractéristiques, non seulement en terme de couverture géographique, temporelle, thématique ou typologie de documents, mais également en terme de champs mis à disposition (adresses de tous les auteurs par exemple), il est donc indispensable de bien les connaitre pour ne pas biaiser les analyses.

Contrat Creative Commons
Le contenu de  BiblioGuides composante du portail documentaire Sorbonne Universités est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported